La vie de la SARL

Le licenciement en ces temps de Covid-19

Les causes de licenciement sont variables, elles peuvent être souvent d’origine économique ou suite aux fautes commises par le salarié ou même pour des raisons personnelles. Avec la pandémie actuelle, les défaillances d’entreprises sont de plus en plus nombreuses, et licencier est un moyen de survivre pour celles qui sont le plus à risque.
Malgré tout, un licenciement cela se fait dans un encadrement strict, même en ces temps de covid… On va le voir, licencier c’est plus compliquer qu’embaucher.

Les principaux motifs de licenciement durant la période de la pandémie

La rupture de contrat fait par l’employeur a souvent des raisons valables et sérieuses. Cependant durant ces temps de Covid-19, beaucoup de salariés, surtout ceux qui sont sous Contrat à Durée Déterminée se sont fait congédier. Les motifs de ces licenciements sont d’ordre économique et sanitaire.
– Facteurs économiques : l’employeur, pour des raisons qui ne sont pas liées au salarié, est obligé de réduire l’effectif de ses employés. La cause pourrait être une diminution des commandes et ou du chiffre d’affaires de l’entreprise (difficultés économiques), ou encore l’arrêt de certaines activités de l’établissement.
– La flambée des cas de coronavirus entraîne l’arrêt provisoire, mais indéterminé de presque tous les travaux. Le salarié est alors déclaré inapte au travail s’il a été infecté. La réinsertion se fait après confirmation de son état de santé, mais sous la condition que tous ceux qui se côtoient dans leur milieu de travail doivent être négatif aux tests Covid-19. D’autres sociétés ont trouvé comme solution le télétravail. Néanmoins, certains secteurs comme le secteur commercial et la restauration ne peuvent pas se conformer à cela à cause du confinement.

Peut-on contester ce genre de licenciement ?

Une contestation peut se faire en cas d’un licenciement dû à la situation sanitaire actuelle uniquement pour les salariés en CDI. L’employé doit, dans ce cas, solliciter les conseils de prud’hommes compétents.
Cependant si l’employeur use de la force majeure liée au coronavirus ou liée à une situation économique insurmontable, le licenciement est fondé puisque selon la jurisprudence : les événements extérieurs imprévisibles indépendants de la volonté des deux parties constituent un motif valable de licenciement. Toutefois, l’employeur sera tenu de verser toutes les indemnités dues à l’employé à titre de réparation du préjudice que ce dernier a subi.

Comment rédiger les statuts d’une SARL ?

Previous article

Recruter un indépendant pour sa SARL

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *