La vie de la SARL

Recruter un indépendant pour sa SARL

Il est fréquent qu’une entreprise, quel que soit son statut juridique (SARL, SASU, SAS, EURL, etc.), ait recours à un travailleur indépendant (freelance) pour réaliser des tâches ponctuelles et spécifiques pour lesquelles elle n’a pas la compétence en interne (informatique, comptabilité, consultant en communication, etc.). Découvrons ensemble ce qu’est un travailleur indépendant et comment le recruter pour sa SARL.

Le statut de travailleur indépendant

Le travailleur indépendant, ou freelance est un entrepreneur qui a fait le choix d’exercer son activité professionnelle pour son propre compte. Pour cela, il doit passer par la création d’une entreprise et choisir un statut juridique : régime de l’auto-entrepreneur, Entreprise individuelle (EI), Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL), Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou Société à Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). 

Le travailleur indépendant travaille donc en lien direct avec ses clients (particuliers ou entreprises) selon un rythme et des conditions de travail qu’il gère librement. Le travailleur indépendant peut également exercer son activité en étant salarié d’une société de portage salarial afin de profiter des avantages et de la sécurité du salariat. De plus, la société de portage se charge d’une majeure partie des tâches administratives incombant en principe au freelance (comme la facturation). 

Recruter un indépendant pour sa SARL

Plusieurs solutions existent pour recruter un travailleur indépendant : le bouche-à-oreille, une recherche internet ou par un appel d’offres (l’équivalent d’une offre d’emploi). Pour cela, La SARL rédige un cahier des charges reprenant l’ensemble des conditions de la mission (planning, durée, nature du travail, prestation demandée, rémunération, etc.).

Une fois que la SARL a choisi l’indépendant avec qui elle souhaite travailler, il convient de signer un contrat de prestation de services. Ce contrat n’est pas obligatoire, nombre d’entreprises recrutent avec des travailleurs indépendants par acceptation du devis ou accord oral, mais il s’agit d’une garantie pour l’entreprise et le freelance. 

La SARL ne verse pas de salaire au freelance et ne paie donc pas de charges salariales. Pour se faire rémunérer, le travailleur indépendant envoie sa facture à l’entreprise (son client) en fin de mission (ou selon les modalités définies entre les deux parties).

Les avantages de passer par un freelance pour une SARL

Recruter un travailleur indépendant permet à la SARL de satisfaire des besoins ponctuels sans devoir embaucher un salarié en interne en CDD. Ainsi, elle n’augmente pas sa masse salariale (qui pourrait alors dépasser certains seuils) ni ses charges de personnel (charges sociales sur le revenu), puisque le freelance passe en charges externes de prestation de services ou sous-traitance.

L’entreprise se libère également de l’ensemble des formalités liées au recrutement et à l’embauche, ainsi que des risques juridiques que cela génère.

Le licenciement en ces temps de Covid-19

Previous article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *